Les ateliers Castelnau

Le Mile-Ex

$image['alt']

Quand le Mile-Ex se métamorphose en quartier des architectes !

Le quartier Mile-Ex, contraction de Mile-End et de Parc-Extension (ou l’Alexandra-Marconi pour les intimes), bouge, se réinvente, se revitalise et explose tant au niveau du design que de l’architecture. Autrefois occupé par de nombreuses industries – textile et transformation alimentaire notamment, ce village urbain est aujourd’hui pris d’assaut par des adresses liées aux nouvelles technologies et de nombreux architectes y ont eux-mêmes élu domicile. C’est le cas du très doué Henri Cleinge alors que la prestigieuse firme Saucier + Perrotte y a établi son atelier.

Le secret de cette attraction ? La richesse de la mixité y joue sans doute pour beaucoup. Un tel mélange des genres semble propice pour redéfinir le paysage de la ville et redéployer les codes d’un secteur hétéroclite où de nombreuses rues en cul-de-sac hébergent autant de bâtiments industriels que de petits duplex. On y voit d’ailleurs éclore de plus en plus de commerces – restos, bars, micro-brasseries et autres galeries d’artistes.

L’architecte Stéphane Rasselet, co-fondateur de l’atelier _naturehumaine – architecture & design a eu l’occasion d’y réaliser quelques projets dont la Résidence Alexandra et les Résidences St-Zotique, commandés par un même promoteur. Lors de notre passage dans les bureaux de son cabinet, il a mis en relief les avantages que présente un voisinage comme celui du Mile-Ex et a retenu plusieurs éléments de son incursion dans ce secteur.

$image['alt']

« On a assisté à des transformations majeures au cours des 10 dernières années. À l’époque, il y avait encore quelques terrains vacants et les prix étaient très abordables. Évidemment, c’est moins le cas aujourd’hui mais nous avons pu voir de belles propositions émergées. Pour les architectes, c’est une très heureuse combinaison »

L’architecte Stéphane Rasselet, co-fondateur de l’atelier _naturehumaine – architecture & design a eu l’occasion d’y réaliser quelques projets dont la Résidence Alexandra et les Résidences St-Zotique, commandés par un même promoteur. Lors de notre passage dans les bureaux de son cabinet, il a mis en relief les avantages que présente un voisinage comme celui du Mile-Ex et a retenu plusieurs éléments de son incursion dans ce secteur.

Le projet résidentiel de 300 unités Ateliers Castelnau aura donc le bonheur de s’insérer dans un milieu où la cohabitation diversifiée a fait ses preuves. Pressenti comme l’un des quartiers les plus recherchés d’un certain circuit de globe trotters, le Mile-Ex verra certainement l’émergence de lieux inusités, et des espaces originaux et accueillants continueront d’y prendre racine. À bons entendeurs !

Une promenade dans le Mile-Ex

$image['alt']

Et vogue le Mile-Ex

En 2016, le magazine Vogue l’a décrété quartier le plus populaire de Montréal alors que le site How I travel a prédit qu’il serait, en 2018 (!), le quartier le plus populaire au monde – rien de moins – à partir d’une courte liste comprenant 15 villes très cosmopolites. Et si la tendance se maintient, le Mile Ex n’a pas fini de faire flancher les adeptes des endroits les plus cools qui soient ! Sa dégaine, son hétérogénéité, sa nonchalance et son art de vivre lui confèrent des attributs redoutables. Nous aimons ses bars, ses restos, ses parcs, le marché Jean-Talon, les studios d’artistes et ce petit je-ne-sais-quoi qui le font basculer dans la catégorie des quadrilatères incontournables pour flâner avec flegme.

Choisir d’y installer Ateliers Castelnau, c’est notre façon d’y élire domicile. En soi un hymne au passé industriel et aux vocations artisanales qui y ont été encouragées, ce projet d’architecture contemporaine se fond avec à-propos dans la trame urbaine ambiante. Là où l’indice de marchabilité est son paroxysme, où enfourcher une bécane est un geste de grande civilité et où la pratique du localisme est quasi obligée, nous prenons racine et espérons faire de belles rencontres, un voisin à la fois. Naturellement.